projects

rue Ramponeau

June 3   |   July 3 2021

Marie Ward

L’épieur, l’emblème et la mauvaise grain

 

Organized by Ali Hassanzadeh

 

Marie Ward (b. 1996) is a film artist who lives and works in Paris. These past few years have been animated by her desire to understand the machinery that allows one community to dominate another, what consequences are produced, and how identities emerge and transform within the framework of these power relations. The artist brings particular attention to the links connecting Christian Lebanese populations with the imperial specter of France in order to analyze states of institutionalized dependence and continued harm in the aftermath of colonialism. Her research into these subjects has led to her present exhibition at Balice Hertling, which combines the the installation “Les eaux d’artifices” with the film “Un mal sous son bras” which was awarded the Tėnk short film prize at the 43rd Cinéma du Réel festival and was selected in the French competition for the 2021 edition of the Côté-Court festival.

 

Marie Ward (née en 1996) est une artiste cinéaste. Ces dernières années ont été animées par son désir de comprendre par quels rouages un pays ou une communauté en vient à en dominer un.e autre – quelles sont leurs conséquences – et comment naissent et se transforment les identités dans le cadre des ces rapports de dominations. L’artiste porte une attention toute particulière aux liens qui unissent les populations chrétiennes libanaises à la France et la relation de dépendance qui en découle. Ces recherches ont donné lieu pour sa dernière installation, qui réunissent l’installation Les eaux d’artifices et le film Un mal sous son bras, qui a été récompensé par le prix du court-métrage Tënk, lors du 43éme festival du Cinéma du Réel, et à été sélectionné, en compétition française, pour l’édition 2021 du festival Côté-Court.

 

press release | communiqué de presse

 

Film still from “Un mal sous son bras,” 2020, 17′.